emilie-de-happy-yoga
, , ,

Interview de Emilie de My Happy Yoga

Cette semaine, je donne la parole à Emilie Leduc de My Happy Yoga, professeur de yoga et consultante en huiles essentielles.

Après avoir lu quelques-uns de ses articles toujours très détaillés et complets, j’ai eu envie d’en savoir plus sur son parcours et sa philosophie en tant que professeure de yoga.

Vous découvrirez dans cette interview comment Emilie  est devenue professeur de Yoga, ce qu’elle souhaite apporter à ses élèves ainsi que sa passion pour les huiles essentielles.

Si cela vous intéresse et que vous souhaitez commencer le yoga en 2017, nous avons créé spécialement pour vous une offre exclusive  à la fin de cet article. 

 

Quel est ton parcours, comment es-tu devenue professeur de yoga?

J’ai démarré le yoga sur le tard, en 2012. J’étais malade et j’ai rencontré par hasard, lors d’un covoiturage, mon premier prof de yoga. Dès lors, ma vie a totalement changé. J’ai trouvé dans le yoga ce que je cherchais depuis longtemps : moi-même, J’ai guéri et j’ai conservé cette énergie qui me fait avancer aujourd’hui.

Je comprends très vite que je suis arrivée à un tournant dans ma vie professionnelle. Etre professeure de yoga, c’est la réponse à tout un tas de problématiques que j’ai depuis que l’on te demande « et toi tu veux faire quoi plus tard ? ». Moi j’avais juste envie d’aider les gens et de pouvoir bosser quand je veux et d’où je veux.

En 2013, je  rejoins l’école ViniYoga créée par Claude Maréchal sous l’impulsion de son maître, T.K.V. Desikachar. Aujourd’hui, je parfais encore mon enseignement auprès de ce grand homme plein de sagesse.

Dès 2014, je décide de créer My Happy Yoga dans le but d’en finir avec les clichés sur cette discipline et de montrer qu’elle est accessible et adaptable à tous. Très vite, avant même de finir mes études, je fais le choix de commencer à transmettre le yoga, d’abord à Grenoble, puis maintenant à Paris.

Pourquoi as-tu choisi ce métier ?

Comme je l’ai dit plus haut, c’était la réponse à toutes les questions que je me posais depuis presque toujours. Je voulais me sentir utile, faire quelque chose de bien pour les autres. J’ai toujours été attirée par les médecines. Les médecines traditionnelles comme les médecines complémentaires. Le yoga englobe un peu tout ça. Du physique, du mental et une certaine forme de spiritualité aussi.

Et puis, je voulais être libre. Bosser à mon rythme, être mon propre boss et continuer de voyager tout en travaillant. Je crois que j’ai trouvé 🙂

Que faisais-tu avant de devenir professeur de yoga ?

J’ai passé 3 ans et demi à Paris dans une boîte de marketing digital. C’était ma première expérience de boulot et c’était génial. On était une famille, j’aimais mon boulot, j’apprenais beaucoup. Et puis je me suis ennuyée et j’étais malade de Paris. J’ai tout quitté pour aller vivre en Nouvelle-Zélande. J’ai voyagé un peu plus d’un an.

Pendant mon voyage, un e-commerçant mode Grenoblois m’a fait une offre. Je suis restée encore quelques mois en NZ et puis je suis arrivée à Grenoble. Je ne connaissais personne là-bas à l’époque. J’y ai passé 4 ans.

Comment a réagi ton entourage quand tu as décidé de devenir professeur de yoga, qu’est ce qui a été le plus difficile pour toi ?

Je ne m’étais jamais posée la question mais à y réfléchir c’est assez bizarre. Mon entourage proche n’a pas vraiment réagit en fait. La plupart de mes amis et ma famille ont juste dit « ok ». Evidemment, certains ont été plus présents que d’autres et m’ont beaucoup encouragé. Ma meilleure amie surtout et mon mec de l’époque qui a été formidable.

Finalement, ce sont les personnes moins proches de moi qui m’ont surtout encouragée. C’est marrant…

Quel type de yoga enseignes-tu ?

J’enseigne le Viniyoga. Ce n’est pas un style de yoga comme peut l’être le hatha yoga, le ashtanga yoga ou le vinyasa yoga . Le viniyoga est une direction que tu donnes à un cours. C’est un yoga qui s’adapte véritablement à la personne et qui va chercher à répondre à des besoins précis.

Que souhaites-tu transmettre aux personnes que tu coaches ?

J’ai envie qu’elles sachent qu’elles sont très bien comme elles sont. Elles n’ont rien à changer, si ce n’est le regard qu’elles portent sur elle-même. On a tendance à se juger extrêmement durement. A être exigeant, voire violent parfois avec nous-même. Apprendre à se comporter avec soi-même comme l’on se comporte avec une amie, c’est cela aussi que l’on apprend au yoga.

Changer le regard que l’on porte sur soi et arrêter de se juger sans cesse et se rabaisser, c’est probablement la clé de la sérénité.

Que recherche les personnes qui viennent vers toi pour commencer le yoga , quelles sont leurs attentes ?

Tout dépend des personnes J. Certaines cherchent à se dépenser, d’autres viennent se relaxer, d’autres sont stressées et viennent chercher une forme de lâcher-prise. D’autres encore ont envie de booster leurs capacités physiques et/ou mentales et se tournent vers le yoga. Il y a aussi celles qui ont envie de se resculpter ou, comme moi, de se retrouver intérieurement J. Peu importe les raisons pour lesquelles on commence, elles sont toutes bonnes de toutes façons.

 

Comment définirais-tu ta méthode de coaching ?  

Adaptée J Disons que j’aime écouter, poser beaucoup de questions pour comprendre qui j’ai en face de moi et bien intégrer les besoins de chacun. Je pense d’ailleurs que c’est l’une de mes principales forces.commencer le yoga en 2017

Qu’est ce qui te démarque par rapport aux autres professeurs de yoga ?

Je n’aime pas trop trop ce genre d’approche parce que la réponse est évidente. On se démarque tous les uns des autres par notre personnalité et notre expérience du yoga et de la vie. Mais si je devais répondre, je dirais justement ce que j’ai dit plus haut, cette écoute, cette observation de l’autre.

Quels sont tes plus grands challenges en tant que professeur de Yoga ?

M’adapter sans cesse et me renouveler. Arrivée à Paris, je me suis vite aperçu que les besoins des élèves étaient très différents de ceux de Grenoble. Le rapport au yoga aussi est différent et la relation prof/élève également. J’ai fait évoluer énormément mon enseignement depuis que j’ai commencé les cours à Paris il y’a à peine un mois, c’est incroyable.

Qui t’influence ou t’inspire dans ton métier ?

Mes profs de Grenoble, évidemment. Claude Maréchal aussi. Tous les profs que je côtoie dans la vie. En arrivant à Paris, j’ai fait le choix de prendre contact avec quelques profs installés depuis un moment sur Paris. Papoter, échanger sur nos passions communes, nos expériences. Je m’enrichie de tout ça. Et puis, je continue à prendre des cours chaque semaine et je m’inspire à chaque fois de ce que nous transmet le ou la prof. Tout le monde m’inspire. Même les personnes qui ne sont pas dans le yoga. J’aime m’enrichir de tout. Si l’on sait où regarder, et comment, on peut trouver l’inspiration à peu près partout en fait J.

Quand as-tu démarré ton Blog et ta chaîne you tube ? Est-ce que cela a été difficile de te lancer ?

Le blog a officiellement démarré en Février 2015. Quant à la chaîne YT, on a sorti notre première vidéo avec mon chéri en Mai 2016. Non, ça n’a pas été difficile. Ce qui est plus difficile, c’est de maintenir la régularité et surtout, de ne pas lâcher. Parfois, on bosse beaucoup pour peu de résultat. C’est vrai que c’est pénible, mais il faut s’accrocher et rester patient. Bosser en continuant à prendre du plaisir et ne pas trop perdre son temps à regarder ce que fait le voisin (sauf si c’est inspirant évidemment !). Mais ce ne doit pas être démotivant.

Quels sont tes projets pour développer ta présence en ligne ?

Continuer à m’investir sur les réseaux sociaux, à proposer du contenu quali sur le blog et à développer la chaîne youtube. Bref continuer à travailler dur J.

Tu es également consultante en huiles essentielles et tu organises des weekends bien-etre, peux-tu nous en dire plus sur cette nouvelle activité ?

C’est une chouette aventure ! J’ai découvert DoTerra il y a un an mais je n’ai véritablement commencé à utiliser les huiles qu’il y a quelques mois. J’en suis tombée raide dingue. Leur odeur, leur puissance. J’ai réglé des petits soucis de santé qui traînaient en quelques jours et, petit à petit, j’ai mis plus de naturel dans ma vie. C’est donc tout aussi naturellement que j’ai choisis de devenir conseillère bien-être pour ces huiles. Aujourd’hui, j’accompagne les personnes qui souhaitent adopter un mode de vie plus sain sur tous les plans : beauté, santé, alimentation, gestion des émotions.

Comment utilises- tu les huiles essentielles au quotidien ?

Tout le temps en fait. Du matin au soir, dans ma cuisine, dans mes produits de beauté, les produits pour la maison etc. Le matin pour me lever du bon pied et me détoxifier, la journée pour me concentrer au boulot, me rassembler, me déstresser au besoin et le soir pour m’apaiser avant de dormir. Bref, j’ai toute une routine que je partage d’ailleurs sur le blog : http://my-happy-yoga.com/utiliser-huiles-essentielles/

utiliser les huiles essentielles

 

En quoi sont-elles complémentaires à la pratique du yoga ?

Elles sont notamment intéressantes à utiliser pour offrir une nouvelle dimension à la pratique. On peut utiliser de l’huile en diffusion pour se booster pour un cours dynamique, se relaxer dans un cours détente. Les huiles ont un impact fort sur les émotions et la manière dont on les gère. Par exemple, j’utilise régulièrement des mélanges de DoTerra pour appuyer une direction que je souhaite donner en cours. Par exemple, j’utilise le mélange Balance pour travailler sur l’ancrage et le recentrage, ou encore Elevation pour développer les émotions et les pensées positives.

Que signifie vivre sainement pour toi ?

C’est d’abord en finir (autant que possible) avec les produits véritablement toxiques que l’on trouve partout dans nos maisons : perturbateurs endocriniens, pesticides, produits toxiques en tout genre.

C’est ensuite consommer des aliments et des produits les plus naturels possibles, respectant la santé et l’environnement.

Ressens-tu parfois des difficultés à vivre sainement ? lesquelles ?

Honnêtement, non 🙂 Petit à petit, je remplace mes produits classiques par des mélanges maison à base d’huile végétale, d’argile, de bicarbonate, de vinaigre et, évidemment, d’huiles essentielles. J’ai commencé par les produits pour nettoyer la maison, il y a des années. J’évolue maintenant doucement vers la même chose pour tous mes produits de beauté. S’ils ne sont pas maison, je les choisis les plus naturels possibles. Par exemple, je remplace petit à petit mon maquillage Yves Rocher par du maquillage Couleur Caramel.

Quelles sont tes techniques pour réussir à maintenir une bonne hygiène de vie ?

Etre patiente, curieuse et persévérante. Ça ne fait pas du jour au lendemain. Mais petit à petit, on peut mettre dans sa vie plus de naturel. Cela faisait quelques années que je faisais gaffe à tout ça mais j’ai clairement pris le virage avec les huiles DoTerra. Non seulement elles me font du bien, mais en plus elles me font gagner un temps précieux dans mes journées ! C’est aussi ça que j’ai envie de transmettre aux personnes que j’accompagne.

Raconte-moi une journée type avec toi ?

Oula ! Il n’y a pas vraiment de journée type et c’est ça que j’aime dans ma vie.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui vient te voir pour commencer le yoga ou changer son hygiène de vie ?

Un peu la même chose que plus haut J De la patience et de la persévérance. Rester curieux de ceux qui nous entourent. Ce sont ceux qui ont déjà engagé le tournant qui sont le plus à même de nous aider, de nous accompagner. On se dit souvent que c’est compliqué, que ça coûte plus cher d’avoir une vie saine. Ce n’est pas vrai. Non seulement c’est possible mais en plus ça devient un réel plaisir.

Ton plat préféré ?

 Le bo bun végé

 

Ta citation préférée ?

Cueille le jour.

Le moment de la journée que tu préfères ?

Le moment où je retrouve mon chéri pour nous raconter nos journées. On bosse beaucoup et on est régulièrement sur de nouveaux projets donc on a toujours plein de trucs à se dire J

Ton meilleur antistress ?

La musique.

 

Si vous envisagez de commencer le yoga ou que vous avez déjà débuter le yoga seul et que vous souhaitez vous perfectionner , avec Emilie de My Happy Yoga on vous propose une offre spéciale jusqu’au 15 décembre 2016.  

10 euros de réduction pour 5 cours de yoga à Paris avec Emilie de My Happy Yoga 

Soit 5 cours pour 70 euros au lieu de 80 euros. Les cours se déroulent le jeudi soir au studio Respiro au 77 rue Saint Maur 75011 Paris

Si cela vous intéresse, il vous suffit de télécharger votre bon en remplissant le formulaire ci-dessous. Une fois le formulaire téléchargé envoyez un mail à emilie@my-happy-yoga.com pour vous inscrire au cours  en mettant en pièce jointe votre bon de réduction. 

 


Se connecter avec Emilie de My Happy Yoga 

Le Blog : www.my-happy-yoga.com

Son compte instagram ; my_happy_yoga 

Sa page Facebook : @myhappyyogapage 

Sélection d’articles My Happy Yoga

Apprendre à maîtriser sa respiration avec le pranayama

http://my-happy-yoga.com/pranayama-respiration/

Article sur les 7 clés du bonheur 

http://my-happy-yoga.com/bonheur-7-cles/

Méditer 5 minutes par jour 

http://my-happy-yoga.com/mediter-5min-par-jour/

Article sur le yoga business et la vrai mission des professeurs de yoga

http://my-happy-yoga.com/profs-de-yoga/

Réagir à cet article

Plus on est de fou, plus on rit, venez partager votre avis, votre expérience, votre humeur

Share

About My Fit Clic

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *