sport-feminin

Comment mieux promouvoir le sport féminin

Article traduit du site Sportette.com

Sportette est un site Australien dédié au sport féminin et qui donne la parole a toutes celles et ceux qui œuvrent pour le sport féminin. Dans cet article publié en avril 2015 la fondatrice SAM SQUIERS donnait des pistes pour permettre d’améliorer la médiatisation du sport féminin qui est également un problème en Australie. Voici donc la traduction de cet article  afin de permettre à chaque partie prenante dans le sport de contribuer au développement du sport féminin.

 

Imaginez ceci, vous êtes l’une des meilleures équipes qui se prépare à jouer un match international. Vous avancez dans le stade, vous sentez la pression monter , seulement le stade  est vide. Pas de fan, pas de drapeaux de supporter, aucun sponsor.

Pourquoi ?

Ils ne sont pas autorisés, les portes sont fermées. Personne n’est invité.

Voici l’histoire  de l’équipe de foot féminin australienne, les Matildas  qui ont souvent l’habitude de jouer à huit clos. Alors que le foot est l’un des sport les plus pratiqués par les femmes ici en Australie, c’est beaucoup trop cher et difficile d’ouvrir les stades au public pour apprécier le jeu des meilleures joueuses du monde.

La visibilité du sport féminin dans les médias est souvent critiquée. Cependant le problème ne vient pas seulement des médias mais également des organisations qui ne soutiennent pas assez leurs équipes féminines.

Par exemple dans le foot, l’équipe féminine se place dixième au niveau mondial, ses résultats sont bien meilleurs que ceux de l’équipe masculine. Cependant les médias restent silencieux. Où sont les infos sur leur préparation  ou les portraits des membres de  l’équipe, pourquoi doivent-elles jouer sans public?

Alors que les médias sont souvent tenus pour responsable du manque de visibilité du sport féminin, les organisations sportives ont également des difficultés à faire promouvoir leurs équipes féminines. En tant que journaliste au Nine Network, je ne compte plus les fois où j’ai approché un responsable de la communication pour parler de leurs équipes féminines et que j’ai en retour eu comme réponse “ah je ne pensais pas que vous seriez intéressée par ce sujet” On dirait qu’ils partent battus avant même d’essayer.

Même si clairement les médias pourraient faire mieux, chaque acteur  doit s’engager pour améliorer la médiatisation du sport féminin.

 

En France, le sport féminin souffre également d’une sous-médiatisation, heureusement  des actions se mettent en place pour permettre aux sportives de haut niveau de s’exprimer à leur tour, redécouvrez ces actions dans cet article.

Les organisations sportives

Participation = fan.

Pour qu’un sport soit viable, il doit avoir une base de fan solide. L’engagement dans le sport dès le plus jeune âge créé des fans potentiels. Les petites filles ne veulent pas juste voir l’élite du sport masculin jouer, elles ont également besoin de voir d’autres femmes jouer au meilleur niveau afin qu’elles puissent y trouver un modèle et une inspiration pour leur propre futur. Faites la promotion de votre sport auprès des plus jeunes, proposez des offres spéciales pour les familles et ne laissez pas les équipes féminines jouer dans des stades vides, car c’est démoralisant pour les joueuses et ce n‘est pas commercialement viable a long terme.

Ce qui nous amène au point suivant, ne pensez pas court terme, pensez stratégique. Les femmes représentent 50% de la population, ne pas réussir à les capter c’est ignorer 50% de vos futurs gains financiers. Impliquez-les tôt et construisez une relation avec elles dès le plus jeune âge, car ensuite elle pourraient devenir membre de vos clubs, acheter des tickets pour les matchs et devenir votre audience à la télévision.

Ne partez pas du principe que les gens ne intéressent pas au sport féminin. 50 millions de personnes ont regardé la finale du cricket féminin en inde, le quart de finale des Matildas au dernier championnat du monde diffusé sur SBS a connu une augmentation de l’audience de 48%. Le public s’ intéresse au sport féminin, faites en sorte que votre organisation aussi.

Pensez out of the box, ne parlez pas simplement de l’événement  en lui-même mais racontez une histoire, il y’a des milliers d’histoires inspirantes dans les équipes féminines. Chaque joueuse a connu l’adversité et des obstacles pour en arriver là où elle sont . Ne pitchez pas simplement un jeu  ou un résultat  , pitchez l’histoire de la joueuse,sa personnalité, son vécu. C’est beaucoup plus difficile de refuser une histoire qu’un simple résultat. Le média n’est pas simplement une affaire de scores mais également une histoire de personnes. Pour susciter l’intérêt du public ,il faut que celui-ci puisse trouver une connexion avec les joueuses au niveau personnel. C’est pourquoi il est important de fournir des portraits de vos joueuses comme le conseille également le rapport de la commission du sport australien sur la diffusion de sport féminin dans les médias.

Créez vos propres équipes féminines, investissez dans un attaché de presse pour parler de votre équipe féminine. Plus vous aurez d’histoires dans les médias, plus vous aurez de chance de trouver des sponsors. Dépensez de l’argent pour créer de la valeur.

Media sport au féminin permet aux sportives française de raconter leur parcours, découvrez l’interview de Dominique Harout la fondatrice de ce club house 2.0

Sportives

Impliquez vos médias locaux, écrivez-leur un e-mail et racontez leur votre histoire inspirante, les journalistes ne connaissent pas le vécu de chaque joueuse, mais ils seront contents que vous leur racontiez .

Soyez sur les réseaux sociaux, cela vous dessert vous et votre discipline si vous n’êtes pas sur Facebook, Twitter ou Instagram. Utilisez les hashtags, commentez les tweets d’autres personnes, montrez que vous existez. Grace aux réseaux sociaux vous pouvez créer votre propre audience et votre propre marque, vous n’avez pas forcement besoin de médias pour vous créer une communauté de fan.

Soyez créative et maline lorsque vous utilisez vos réseaux sociaux. Faiîtes entrer vos fans dans les coulisses de votre discipline. N’hésitez pas à utiliser des vidéos également.

Fan

Montrez que vous aimez le sport féminin. Allez au match et regardez les équipes féminines à la télévision. Le public dans les stades et l’audience télévisuelle, sont les données qui intéressent  les administrateurs,  montrez leur pourquoi il devraient investir dans le sport féminin.

Soyez également connecté. Les compagnies marketing valorisent un joueur à la communauté qui la suit. Combien ont-ils de followers, combien de likes ou de commentaires ont-ils sur un post. Suivez a votre tour les athlètes féminines et engagez-vous avec elles sur les réseaux sociaux. Tweetez, postez et commentez à propos des matchs que vous regardez à la télévision ou au stade, utilisez le hashtag et le tag des organisation sportives. Montrez-leur que ça vous intéresse. Les réseaux sociaux sont un outil puissant. L’audience n’a plus besoin d’être mesurée par des outils qui ne sont pas fiables, vous avez le pouvoir au bout des doigts !

Parlez des femmes sportives avec vos amies, votre famille, vos collègues. Partagez votre intérêt et expliquez pourquoi ils devraient s’y intéresser également.

Sensibilisez votre entourage au sport féminin en leur partageant par exemple l’émission de femmes de sport dédiée au sport féminin

Media

Ne partez pas avec l’idée que les gens ne consommeront pas. Pour les raisons énoncées plus haut, le public s’intéresse au sport féminin.Tout dépend de comment vous l’abordez, il y a une histoire intéressante derrière chaque athlète, c’est comment vous la racontez qui va la rendre également captivante.

Les gens s’intéressent plus à l’histoire d’une équipe,aux profils qui la compose  qu’aux scores et au classement. Les femmes s’intéressent aux parcours des autres femmes,impliquez plus de femmes dans votre discipline en leur racontant les parcours inspirants des athlètes féminines.

Traitez les sportives de haut niveau à leur juste valeur , votre lectorat et votre audience vous en remercieront.

 

 

 

Réagir à cet article

Plus on est de fou, plus on rit, venez partager votre avis, votre expérience, votre humeur

Share

About My Fit Clic

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *